W40K - Le crash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

W40K - Le crash

Message  Hiroyuko le Mar 27 Nov - 1:40

Voici une partie d'un récit que j'ai fait, dans l'univers impitoyable de Warhammer 40.000...
"Dans un lointain futur, il n'y a que la guerre."

Si vous voulez des photos des personnages, il suffit de demander, c'est toujours plus facile de visualiser (surtout les Termagants Smile)

_________________________________________________________


Le lieutenant Varras parvint à s’extraire du cockpit encore fumant. La poussière était abondante aux abords du site du crash, mais le nuage se volatilisait rapidement. Tapotant son communicateur défectueux, il ragea et se mit en marche vers ce qu’il pensait être le nord ; il savait qu’un camp de Marines se trouvait dans cette direction.

Il marchait depuis quelques minutes quand un mouvement au loin le tira de ses pensées. Il plissait les yeux pour voir ce que ce pouvait être, et murmura des mots incompréhensibles. Il savait maintenant ce qu’étaient ces petites créatures semblables à des sacs bulbeux emplis de fluides répugnants : des spores mines tyranides. Il connaissait bien cette race, mais ne se doutait pas qu’ils étaient déjà sur cette planète. Il décida de continuer sa route, en veillant à ne pas ameuter les spores et il se mit en marche. Il passa à côté d’une bouche d’infestation, gluante, battant comme un cœur. Les Tyranides étaient déjà bien encrés sur cette planète. Il savait qu’il n’avait pas le droit de mourir, sa cargaison était plus précieuse que sa vie.

La bouche qui se trouvait à terre commença à s’exciter, elle battait de plus en plus et lentement, Varras vit sortir de la bouche un bulbe couvert de pochettes jaunâtres qui semblaient prêtes à exploser, suivie d’un filament noir et visqueux : une spore mine se trouvait en face de lui. Le visage dur, le lieutenant leva son pistolet, visa et tira ; la mine explosa, heureusement assez loin de lui. Il devait se dépêcher de se rendre au campement s’il voulait avoir une chance d’être en vie, et plus important, s’il voulait que sa mallette soit en sûreté.

Il se mit à courir aussi vite qu’il le pouvait, d’autres spores mines sortant des bouches. Il se réfugia dans les débris de l’arrière de sa navette, reprenant son souffle ; il ferma les yeux et laissa tomber sa tête en arrière. Il se releva et tua la mine qui approchait. Il arrivait assez loin des bouches les plus proches et réitéra son tir deux fois, éliminant deux mines de plus. Il s’en était sorti, du moins le croyait-il.

Il continuait d’avancer, fixant le sol, à l’affut de la moindre mine, mais rien. Il n’y avait rien à l’horizon, mis à part des débris de l’appareil. Il se demandait encore comment il avait pu se « poser » ici. Au départ de Talasa Prime, son vaisseau était en bon état, il l’avait lui-même vérifié une demi-heure avant son décollage. Certainement un élément qui a du se détacher de la navette en entrant dans l’atmosphère de Maccrage. Heureusement les gènes Ultramarines étaient toujours intactes, c’était le plus important ; il se serait donné la mort si c’était le contraire.

Un bruit animal, ressemblant à un sifflement grave lui parvint aux oreilles ; par réflexe, il se coucha près des débris. Jetant un œil hors de l’épave, il se tétanisa ; la peur se lisait sur son visage lorsqu’il voyait marcher deux termagants, des éclaireurs tyranides. Ils ressemblaient à des lézards extra-terrestres, une tête alongée, bardée de plaques écailleuses sur leur sommet. Deux petits yeux rouges scrutaient autours d’eux, à sa recherche ; les bruits des coups de feu avaient dû les attirer. Leurs deux membres supérieurs portaient un long objet organique, ressemblant étrangement à un fusil. Varras savait que se frotter seul, sans armures à ces monstres serait suicidaire, surtout s’ils avaient l’avantage du nombre. Cependant, ils bloquaient le seul passage qui permettait à Varras de continuer sa route vers le nord. « Que l’Empereur me protège ! » se dit-il pour se donner des forces. Il bondit de sa cachette et tira deux salves. Le termagant le plus proche eut juste le temps de regarder vers la source des tirs avant que sa tête n’explose, déployant une gélatine verte. Le deuxième tira en poussant un cri strident. Une gélatine de couleur jaune cette fois sorti de son arme organique et se dirigea vers Varras. Sans sa plaque de métal sur le torse, il serait certainement mort pensait-il. Le lieutenant tira une autre salve et ficha ses balles dans le torse du termagant qui s’écroula. Il s’approcha de son cadavre et tira dans la tête pour être certain qu’il ne se réveillerait pas. Le bruit des tirs devait avoir alerté le reste de la meute comme déjà des spores mines se dirigeaient vers le lieu de la fusillade. Varras se mit à courir à toute jambe et vit quelque chose briller au loin. Un pistolet bolter reflétait les rayons du soleil. Des silhouettes bleues avançaient au pas de course. Dans quelques minutes, les gènes seraient en sécurité, et lui aussi par la même occasion.



Le Frère-Sergent Octavian de la 2ème compagnie des Ultramarines émergea de l’âcre nuage de poussière soulevé par le décollage du Thunderhawk et entreprit d’étudier rapidement le terrain. Son escouade avait reçu pour mission de retrouver le pilote du vaisseau écrasé, rapidement et sans attirer l’attention des xénos présents. Son auspex lui indiquait où se trouvait Varras et ses précieux gènes, mais malheureusement, quelques créatures se dressaient entre l’escouade et la cible.

Une bouche d’infestation non loin cracha une mine qui se dirigeait vers l’escouade mais le Frère Oxydian, armé de son lance-flammes, incinéra la mine et sa source par la même occasion, stérilisant ainsi le sol. Leur avancée était rapide, aucune grosse « bébête » ne venait à leur rencontre, ce qui leur facilitait largement la tâche. Deux mines sautillaient en tous sens, mais Oxydian leur gâcha la joie. Il détruisit une spore qui, en explosant détruisit l’autre. Octavian voyait plusieurs bouches d’infestation sur leur chemin et entreprit de les détruire avec l’aide du lance-flamme d’Oxydian. Il ne préférait pas alerter le reste de la meute tyranide en utilisant leurs fusils, d’où l’importance capitale d’un manieur de flammes. Ces bouches étaient des cibles faciles et sans danger, du moins à court terme. Octavian entreprit de détruire une seconde bouche, accompagnée de sa fidèle mine. Cependant, en explosant, un acide jaunâtre fut projeté sur un des membres de l’escouade ; son armure fondait à vue d’œil, accompagnée des hurlements du marine. Octavian détestait de plus en plus ces xénos et leur ferait payer un jour prochain leurs actes.

L’escouade était presque à portée du lieutenant qui se cachait dans des ruines. Cependant une bouche bien gardée se tenait entre lui et l’escouade. Six spores mines se tenaient aux côtés de leur bouche fondatrice. Octavian savait qu’une seule de ses mines détruite pouvait déclencher une réaction en chaîne, mettant en péril la vie de son escouade et de Varras mais aussi du chapitre tout entier. Les gènes étaient d’une importance capitale pour la survie du chapitre. Oxydian s’approcha doucement et brandit son lance-flammes. Il cria à Varras de se planquer au moment même où il déclencha l’enfer de flammes sur les spores. Par cet acte courageux, Oxydian détruisit toutes les mines ainsi que la bouche d’infestation, mais il perdit la vie, pour son chapitre, pour son Empereur.

Les glandes progénoïdes et le lieutenant Varras étaient maintenant sous la protection du Frère-sergent Octavian mais l’auspex d’Octavian lui indiquait que la cellule de fusion du vaisseau était en surcharge : s’ils ne la désarmaient pas rapidement, l’explosion aurait tôt fait de tous les tuer. Au loin, un nuage de poussière s’élevait, indiquant l’approche rapide d’une horde de monstres plus terribles que les autres. Soupirant profondément, Octavian ordonna au Frère Septimus d’activer le champ de force, en vue de la bataille prochaine.
avatar
Hiroyuko
Superman
Superman

Messages : 81
Date d'inscription : 30/09/2007
Age : 30
Localisation : Jodoigne

Voir le profil de l'utilisateur http://fantasiks-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: W40K - Le crash

Message  Minette85 le Mer 28 Nov - 15:49

Pas mal. Mais sincérement je comprends pas pourquoi raconter une historie comme ça comme un roman alors qu'on arrive pas à s'imaginer tout ça ! Enfin c'est mon avis... J'aime pas ce genre de toute façon.

Quelques fautes de syntaxe ou orthographe comme dans cette phrase : "Une gélatine de couleur jaune cette fois sorti de son arme organique et se dirigea vers Varras."
Il faudrait plutôt écrire : Une gélatine, de couleur jaune cette fois, sortiT de son arme organique et se dirigea vers Varras.
Sinon on comprend pas bien. "Sorti" étant l'écriture du participe passé, on le comprend comme tel et non pas comme verbe actif. Du coup la phrase n'a plus de sens. N'hésite pas à utiliser des virgules dans tes longues phrases.

Aussi : "Cependant, en explosant, un acide jaunâtre fut projeté sur un des membres de l’escouade ; son armure fondait à vue d’œil, accompagnée des hurlements du marine."
Et qu'arrive-t-il ensuite ? Ca s'arrête soudainement, il est sauvé ??

Ton texte est peut-être trop rapide comme après le décès d'Oxydian, voilà il meurt, point. Ca fait rien de plus ? Les autres s'en fichent ?
avatar
Minette85
Modératrice
Modératrice

Messages : 81
Date d'inscription : 01/10/2007
Age : 25
Localisation : France : Vendée ! :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: W40K - Le crash

Message  Hiroyuko le Mer 28 Nov - 21:54

Oui pour les virgules, j'les ai oubliée, je te l'accorde (d'habitude je ne suis pas avare en ponctuation...) et le "t"... méa culpa, oubli.

Pour la mort du Marines inconnu, si l'acide transperce son armure... comment veux-tu arrêter le phénomène? Imagine un instant essayer d'arrêter un acide avec tes mains... bref, il suffit de comprendre que les cris du Marines indiquent que l'acide est parvenu au contact de la peau et que le résultat est identique à celui de l'armure Wink (Certes il faut être initié pour connaître la composition des armures, ca devient alors plus logique de connaître le sort du pauvre soldat... mais je pense que même sans, c'est pas compliqué à comprendre.)

Pour la représentation... la description est basique (mais suffisante) et après, ton imagination fait le reste. Généralement quand je lis une histoire, je m'imagine tout l'univers. Après quand le film sort ou quoi PAF j'ai une représentation et je confronte mon image à celle réalisée. Là c'est pareil, pas besoin de te passer une photo pour que tu imagines un monstre Qui ressemble à un lézard blabla... enfin je pense. La seule chose que tu aurai du mal à te représenté, je l'accorde, ce sont les Marines... là j'ai zappé la description puisqu'au départ, c'était un récit pour initiés aux moins aux aspects des personnages (je t'accorde ce point).
Pour décrire...Si tu vois Robocop, bein les Marines sont quasiment identiques. Ils mesurent plus de deux mètres avec leurs armures, ont des épaulières larges et épaisses, un casque entourant toute leur tête (pas comme Robocop quoi). Ils ont une sorte de gros sac à dos sur le dos, mais très gros. Octavius n'a pas de casque, juste une sorte de respirateur (juste un tit masque cablé sur la bouche en gros). Imagine toi que ce sont de grands hommes super équipés qui ressemblent à des robots.... Ok j'suis pas super bon là :s si tu veux une image...

Pour la mort d'Oxydian, que veux-tu de plus? Là franchement je vois pas (si tu sais m'aiguiller).
Je pense que le fait qu'il se soit sacrifié en guise de dernière phrase est pas mal. Je pense que dire que les autres s'appitoient sur son cadavre ne ferait en rien avancer l'intrigue. D'autant que leur but principal est de ramener Varras en vie. Après question de fluff... les Space Marines sont des surhommes physiquement et psychologiquement préparés à voir la mort arriver. Donc pas vraiment d'émotions. La seule chose je pense qu'ils peuvent ressentir c'est la perte d'une unité (et puis, pour préciser, l'auspex indique un bien plus grand danger que la mort tragique d'Oxydian... Donc je pense que c'est uen bonne raison pour montrer qu'ils ont plus important que ça à faire.)
Encore une fois, dis moi ce que tu vois de mieux, ça pourrait m'être utile.

Pour le genre, c'est de la SF logiquement post-apocalyptique, tout le monde peut pas aimer, et là je t'en veux pas. C'est comme tout, les goûts et les couleurs...

J'espère avoir été précis et t'avoir éclairé sur certains points d'ombre.

EDIT : Pour le fait des sentiments des soldats... Il suffit de lire : "les glandes sont plus importantes que sa vie"... bref je pense que ça suffit pour dire qu'importe le sacrifice, du moment que les glandes sont en sécurité. (Sont très fanatiques aussi fluffiquement parlant, t'as du le remarquer dans certaines phrases.)
avatar
Hiroyuko
Superman
Superman

Messages : 81
Date d'inscription : 30/09/2007
Age : 30
Localisation : Jodoigne

Voir le profil de l'utilisateur http://fantasiks-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: W40K - Le crash

Message  Minette85 le Mer 28 Nov - 22:29

Ah ouai... d'accord ! lol Nan mais je crois que le problème c'est que j'aime vraiment pas ce genre !!
Enfin je trouve quand même que ça va trop vite, je sais pas trop si tu veux faire un texte court ou quoi mais ça me perturbe lol.

Ah pour la marines "fondu" j'avais pas compris ! Je croyais que c'était un dont tu continues de parler après c'est pour ça ! Wink

Bref, je pense que ça doit être très bien ce que tu as fait mais décidément j'arrive pas à rentrer dedans, chacun son truc !
avatar
Minette85
Modératrice
Modératrice

Messages : 81
Date d'inscription : 01/10/2007
Age : 25
Localisation : France : Vendée ! :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: W40K - Le crash

Message  Hiroyuko le Mer 28 Nov - 22:56

Pas de soucis... Le texte, c'est le début d'un plus grand texte, que j'ai pas encore fait, mais ça ne sera jamaisun roman. Juste une petite nouvelle.
J'aurai bien aimé que tu entres dans l'histoire moi Sad Bah ce sera pour une autre fois !

Pour Cever : J't'ai dis que ton forum c'est pas vraiment pour ce genre de textes (selon moi)

_________________

avatar
Hiroyuko
Superman
Superman

Messages : 81
Date d'inscription : 30/09/2007
Age : 30
Localisation : Jodoigne

Voir le profil de l'utilisateur http://fantasiks-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: W40K - Le crash

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum