Histoire d'un homme ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire d'un homme ordinaire

Message  Hiroyuko le Dim 30 Sep - 19:42

Voici une histoire que j'ai écrite il y a bien longtemps (je crois 6 ans ^^) Donc je pense que je tenterai de l'améliorer en cours de route, mais j'avais envie de la faire partager !


Je vais vous raconter un moment des plus pénible de ma vie, sans doute le plus pénible de cette vie qui ne fût qu’une succession d’échecs, que ce soit dans le domaine du travail, de la famille ou de la vie en couple.

Je suis, ou plutôt j’étais comptable, il y a cinq ans dans une grande firme pharmaceutique américaine. J’allais être promus à un poste haut placé que je convoitais depuis trop longtemps alors. Ce poste m’assurait une vie financière fort aisée, bien que celle que j’avais avant ce poste était déjà très confortable. Tout me réussissait à l’époque ; je possédais une grande villa, de belles voitures de collections et de sport actuelles. Je possédait même quatre exemplaires de voitures de la fameuse marque au cheval italien. Mon patron m’appréciait énormément, me faisant des compliments agréables qui prouvaient la sympathie qu’il avait à mon égard. Mes collègues étaient des plus gentils eux aussi, même si par moment, travail oblige, nous perdions les pédales et nous cassions quelques ordinateurs. Mais heureusement pour nous, il n’y a jamais eu aucune confrontation entre nous, car nous nous apprécions tous.
Dans ma vie de couple, j’étais heureux et comblé, et je rendais la pareille à ma compagne avec qui je partageais ma villa depuis bientôt six ans. Nous étions heureux ensemble. Nous avions comme projets d’avoir deux beaux enfants, et surtout, promesse que je lui ai faite au restaurant le soir de son vingt-septième anniversaire, nous devions nous marier.
Du côté de ma famille, je m’entendais bien avec tout le monde, j’aimais ma famille, tout particulièrement mon petit frère avec qui j’étais complice et avec qui je partageais tous mes problèmes. Lui seul dans la famille savait m’écouter, lui seul savais me réconforter.
Tout se allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Jusqu’au jour où une nouvelle terrible me frappa en plein cœur et me détruisit, au sens propre du terme. J’avais appris que mon frère était décédé suite à une fusillade dans la rue lorsqu’il sortait du magasin où il faisait ses courses. C’est à partir de ce moment-là que tout a basculé. Ma vie a changé en un clin d’œil. Mes relations familiales devenaient de plus en plus tendues, et je manquais même de tuer mon père dans un accès de rage.
Ma relation sentimentale avec ma compagne allait de mal en pis et les journées avec elle se passaient de disputes en disputes.
Mon travail fût aussi médiocre que ma vie sociale, les compliments autrefois agréables de mon patron viraient aux reproches insupportables voire aux menaces de licenciement, et mes collègues ne me supportaient plus non plus. Après un mois, les menaces de mon patron ont été mises en application et je fus licencié, perdant ainsi ma promotion et ce qui me faisait vivre.
Je devenais de plus en plus irritable avec a compagne, ce qui l’incitait à me menacer de me quitter. Elle mis sa menace à exécution quelques jours après sa dernière menace, et elle me quitta avec l’une de mes voitures. Deux heures après son départ je reçu un appel téléphonique de la police. Ils avaient retrouvé la voiture qu’elle conduisait. Elle était accidentée, encastrée dans un arbre au bord d’une route près de chez nous. Elle est morte sur le coup, mais ma tristesse ne s’arrêta pas là. En effet, on m’informa d’une chose qui m’a bouleversée. Elle était enceinte de mon enfant, du fruit de notre amour. J’ai tout perdu, strictement tout. J’étais abattu, démoralisé. Ma tristesse était insurmontable, tous mes repères se sont effondrés à ce moment précis. Ils m’ont quitté à jamais et je n’ai aucune chance de me racheter.

Une fête était organisée par mon « meilleur ami » qui voyais ma détresse et qui voulait me changer les idées. Après plusieurs heures à m’expliquer les méfaits de la solitude après un drame comme celui-ci, je me suis laissé convaincre. La fête se passait dans sa villa au bord de mer. Deux heures après le début de la fête, il remarqua mon indifférence totale, sûrement averti par l’une de ses invitées qui a essayée à plusieurs reprises d’entamer une discussion avec moi. Il me prit à part, me menant à son bureau, à l’écart de la fête. Là, il ouvrit un tiroir et en sorti un petit sachet contenant de la poudre blanche. Je reconnu là de la cocaïne. Il la coupa et en tassa quatre bandes sur a table en verre se trouvant devant un fauteuil en cuir bleu. Il en aspira deux par le nez, une dans chaque narine, à l’aide d’une courte paille puis me la tendis en me disant : « Tiens ! à toi. Ça fait planer, et avec ça tu oubliera rapidement tous te problèmes. » Je fus tenté, et ce fût ma première fois, la première fois que je touchai à cette saloperie de cocaïne, mais il est vrai que sur le moment j’en oubliais tous mes problèmes, ne sachant pas ce que la cocaïne me réserverait par la suite.
J’y prenais goût à mesure que les jours passaient, et j’en prenais de plus en plus régulièrement. Pour m’en procurer, je fus contraint de vendre mes voitures. J’étais tombé si bas que j’en étais même réduit à vendre ma fabuleuse villa, et me procurer un taudis dans la banlieue. Plusieurs fois je fus mis en cure de désintoxication, mais à chaque fois je retombais dans l’enfer de la drogue. Je devenais accro, mais j n’en oubliais pas pour autant les problèmes qui m’y ont fait entrer. Au contraire, mes problèmes devenaient de plus en plus forts et de plus en plus nombreux, du fait de ma dépendance à cette drogue. À cause de la drogue j’ai perdu tout ce qui me restait : la santé, mais aussi la raison et je sombrais petit à petit dans la folie, seul dans mon unique pièce. Plusieurs fois la police m’arrêta, car j’effectuais des vols à la tire, des braquages de magasins et d’autres crimes afin de pouvoir me payer ma dose. Un jour je commis un horrible meurtre, brisant ainsi une famille, tout comme j’ai brisé la mienne.
Le juge me jugea malade mental et m’internat dans un asile.

Cela va faire bientôt deux ans que je suis ici. Je me souviens qu’un jour je me suis endormi, et je crois que je ne me suis pas encore réveillé car quand je le cru, je vis mon frère accompagné de ma compagne qui portait mon fils dans ses bras marcher à ma rencontre dans un couloir très éclairé et qui m’incitaient à les rejoindre. Je suis vraiment devenu fou. Je croyais qu’ils étaient morts, mais peut-être que moi aussi je le suis…
avatar
Hiroyuko
Superman
Superman

Messages : 81
Date d'inscription : 30/09/2007
Age : 30
Localisation : Jodoigne

Voir le profil de l'utilisateur http://fantasiks-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un homme ordinaire

Message  SunShy le Lun 1 Oct - 16:46

J'aime bien ... Mais les phrases ne sont pas assez profondes , on a pas l'impression de le vivre . Tu vois ce que je veux dire ? Mais sinon pas de faute pas d'expressions mal utilisées juste ce problème de profondeur du texte Smile
avatar
SunShy
*

Messages : 18
Date d'inscription : 30/09/2007
Age : 22
Localisation : J'habite dans la capitale de Tamalou , Gébobola

Voir le profil de l'utilisateur http://pti-pain-depice.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un homme ordinaire

Message  Cever le Lun 1 Oct - 19:17

Tu comptais l'extrapoler ou bien c'est juste une brêve sans plus ?

Car le manque de profondeur que SunShy relève n'est pas présent pour moi, vu qu'il s'agit d'une brêve et je m'attends pas spécialement à une suite. Maintenant si y a suite j'aimerai lire ^^' ( y a moyen d'en faire une suite ).

Sinon aussi, si tu comptes garder plus que ton texte ca serait cool de l'étoffer en chapitre ( qui sait en faire un livre ? ).

Juste que le début est assez drôle ( le fait que tout soit parfait ), l'homme qui a la classe, l'homme qui a la belle vie partout, la belle utopie de nos jours. Juste qu'on ne connait rien du gars, dommage ce manque de détails ( fin je dis ca aussi au cas ou tu extrapoles ).
avatar
Cever
Administrateur
Administrateur

Messages : 84
Date d'inscription : 29/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.frutiparc.com/?ref=Cever

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un homme ordinaire

Message  Minette85 le Lun 1 Oct - 20:34

Je trouve que ton histoire est très intéressante et j'adore surtout cette fin "fantastique". Dommage que ce soit si court, ce serait bien que tu étoffes un peu tout ça, comme l'a dit Cever d'ailleurs.
Par contre fais attention à tes temps, tu alternes passé et présent c'est pas vraiment clair.
En tout cas bravo pour ce texte, j'apprécie Wink
avatar
Minette85
Modératrice
Modératrice

Messages : 81
Date d'inscription : 01/10/2007
Age : 25
Localisation : France : Vendée ! :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un homme ordinaire

Message  Hiroyuko le Lun 1 Oct - 21:17

Merci pour vos réponses... et je vais y répondre.

Bon je me répète mais... c'est un texte original qui a 6 ans (j'étais pas vraiment bon en écriture... juste assez bon dans l'imagination. Je crois l'inverse de maintenant ^^) et donc c'est normal que j'ai pas vraiment les détails etc... Vous avez répondu exactement la même chose que quand j'avais posté ce texte sur un autre site, mais je n'avais pas le courage d'y retoucher... ce que je vais faire certainement (si je trouve le temps!).

Sinon pour répondre à l'une ou l'autre question, c'était une brève effectivement, c'était pas un projet de roman (pas comme d'autres textes que j'avais prévu d'éditer en livre et que j'ai jamais fini), d'où peut-être le manque d'information sur le personnage ! Je l'ai écris à l'époque (si ma mémoire ne me fais pas défaut) en 5 à 10 minutes, donc j'ai pas vraiment réfléchis aux détails... c'était pour un cours [A l'attention de Cever : pour français avec Mabille !]

Sinon, Cever, pour la suite, effectivement on peut en faire une à la Marc Lévy (Vous revoir...). Ca reste à voir, il faut déjà que je perfectionne celui-là. Et en ce qui concerne la description initiale du protagoniste, c'était pour bien caricaturer la belle vie américaine, et pour bien faire comprendre que d'où que tu viennes, tout peut t'arriver !

Pour Minette85 : merci de la remarque sur les temps, je veillerai à bien corriger ça quand je ferai la mise à jour ! Wink
avatar
Hiroyuko
Superman
Superman

Messages : 81
Date d'inscription : 30/09/2007
Age : 30
Localisation : Jodoigne

Voir le profil de l'utilisateur http://fantasiks-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un homme ordinaire

Message  Serval le Mar 16 Oct - 20:26

J'ai pris plaisir à lire, bien que je n'aime pas trop ce style de vie américain. Minette l'a dit, tu alternes(ais) passé et présent. J'ai eus peur j'ai crus que tu avais 6 ans Shocked
avatar
Serval
*

Messages : 35
Date d'inscription : 15/10/2007
Age : 22
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un homme ordinaire

Message  Hiroyuko le Mar 16 Oct - 21:01

Nan, nan ! Je te rassure, j'ai plus six ans ^^ Mais c'est un vieux texte que j'ai écrit, et j'ai bien fait exprès de prendre un style de vie qui se rapproche au rêve américain (pour bien montrer que tout n'est pas rose). Le texte est rempli de fautes, aussi bien de mauvais emplois du temps que des fautes d'AURTOGRAF (^^). Mais si je trouve le temps, comme promis j'essayerai de l'améliorer...
avatar
Hiroyuko
Superman
Superman

Messages : 81
Date d'inscription : 30/09/2007
Age : 30
Localisation : Jodoigne

Voir le profil de l'utilisateur http://fantasiks-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un homme ordinaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum