Roman : Petit Meutre et tasses de thés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Roman : Petit Meutre et tasses de thés

Message  Mamzelledell le Ven 12 Oct - 17:10

Petit meurtre et tasses de thés



« Allo, M.Vittner, vous êtes bien arrivé ?

Samuel Vittner fronça les sourcils. Il était beau comme ça… Brun avec de très beaux yeux bleus clairs, grand et maigre, tout pour plaire, et puis, toujours une petite phrase pour faire rire.
-Oui oui, mais il y a un détail qui me chiffonne … depuis quand ai-je hérité d’un château ? C’est bien au numéro 31 de la rue des Lunes ?

-Ah ! Oui ! Quelle bêtise ! J’ai complètement oublié de vous préciser que votre mère vous a légué un château !

-Non mais c’est une blague ?! Si oui, elle est de mauvais goût !

-Désolé mais, ce n’est pas une blague. Les déménageurs ne vont pas tarder.

-Oui ils sont là mais je ne …

Trop tard, le notaire avait déjà raccroché et notre nouveau propriétaire allait bientôt s’installer.

-Où pose-t-on ces meubles monsieur?

-Euh… eh bien, suivez-moi je vais essayer de vous dire ça …

Malgré le fait qu’ils ne connaissaient pas ce château, les déménageurs rangèrent les meubles du mieux qu’ils pouvaient. Dans quelques jours tout serait prêt.

*
* *

Quelques jours après, Samuel Vittner était bien installé. Il n’avait fait connaissance d’aucun de ses voisins. Mais il avait croisé quelques personnes sans leur dire un mot.
Mlle Appelfield, une de ces voisines le prit par surprise alors qu’il était à ses occupations bien mystérieuses …

-Bonjour, il y a quelqu’un? demanda t-elle avec un accent anglais.

-J’arrive !

Samuel arriva surpris par la beauté de la jeune femme. Elle était brune, les yeux marrons avec un joli sourire.

-Bonjour ! dit-il en lui serrant la main

-Bonjour, j’ai cru comprendre que vous étiez le nouveau propriétaire de la maison.

Samuel acquiesça d’un signe de tête puis ajouta avec enthousiasme :

-Je n’ai reçu aucune visite à part la votre. J

-Ah… tiens donc je pensait que Mlle Yeezy serait venu vous voir… Mais bon, vous avez de la chance de ne pas encore la connaître !

-Pourquoi donc ?

-Oh ça … vous le découvrirez bientôt ! dit-elle en rigolant, au fait … cette maison est ravissante ! J’ai toujours rêvé de la visiter mais cela fait bien quarante ans que le propriétaire a mystérieusement disparu on ne sait comment !

-J’ai hérité de ce château. Je l’ai appris grâce au notaire qui ma contacté ! Je n’aurais jamais cru que ma mère possédait une telle demeure … Elle a dû la recevoir en cadeau de la part d’un de ses amants, d’après elle je ne suis que le fruit d’une aventure. Elle n’avait pas vraiment d’histoire sérieuse… Je peux vous faire la visite ?

-Avec plaisir !

-Au fait je me nomme Samuel Vittner, et vous ?

-Ava, Ava Appelfield ; j’habite au 34 rue des Lunes.

C’est comme ça qu’il partit visiter sa mystérieuse demeure en compagnie de la
ravissante Ava Appelfield.

Une heure plus tard …

- Bien, Mme Applefield, il se fait tard, je vous raccompagne jusqu’à la porte ?

-Oui ! bien sûr ! Et appelez moi Ava. Sinon, j’ai l’impression de passer pour une femme mariée et d’avoir dix ans de plus !

-Bien d’accord ! AVA ! Allons-y !

Arrivé devant la porte, Samuel dit subitement :
- Aimeriez vous dîner avec moi jeudi soir ? Le temps de m’installer.

-Avec plaisir ! Au fait, quel jour sommes nous ?
-Lundi soir.

-Très bien, merci ! à jeudi ! Au revoir.

Bien plus tard...
Samuel était en pleines peintures et il hésitait pour la couleur de sa salle de bain, rose… ou bleu ? Telle était la question du jour ! Il était tellement occupé qu’il en oublia la sonnette qui l’appelait depuis trois bonnes minutes. Quand il ouvrit la porte, il y découvrit une jeune fille trop maquillé, portant une minijupe BEAUCOUP trop courte à son goût et un débardeur ou l’ont voyais dépasser son soutien-gorge. Il la scruta longuement puis la fit entrer.

- Helloooooo ! Comment ça va? T’es le new proprio?

-Euh, bonjour. Oui, je suis bien le nouveau propriétaire. Je me nomme Samuel Vittner, et vous… Vous êtes Mlle Yeezy je présume?

-Appelez moi Helena ! Qui t’a parlé de moi ?

-Ava Applefield, notre voisine qui habite au numéro 34 de notre rue.

Elle roucoulait de plaisirs qu’une autre personne ai parlé d’elle à un homme.

-Auriez vous envie d’une tasse de thé Mlle?

-Helena! Moi c’est Helena!

-Très bien Helena.

- OK

Ils discutèrent durant trois bons quarts d’heures de tout et de rien. Il remarqua qu’Helena possédait un sans gêne formidablement désagréable car, en entrant elle s’assit tout de suite sur le nouveau canapé qu’il aimait tant (peut-être avait-t-il peur qu’elle le tache en buvant goulûment ce qui était le cas) Mais, avant de partir Helena lui dit que pour sa salle de bains le rose c’est plus romantique. Il devait sans doute demander à Ava son avis avant d’en décider. Il jura de ne pas oublier de lui demander quand Mlle Yeezy serait partie.
*
* *
Une fois le canapé nettoyé et Mlle Yeezy partie, il décida de faire une pause dans ses peintures puis, il se dirigea vers le téléphone pour demander l’avis d’Ava pour la peinture de sa salle de bain. Mais en arrivant près du téléphone il vit un fax.

Si tu tiens à ta vie, chasse là, débrouille toi, mais ne reste pas là avec elle ou tu périras. Elle est dangereuse !

Amicalement,
E.

Encore une blague, pesta-t-il.
Il était tellement préoccupé par ce fax, qu’il oublia de rappeler Mlle Applefield.


Voilà un roman que j'ai commencé cette été avec une amie. Nous sommes déjà au chapitre 5. Si vous aimez ou pas, laisse un message pour nous dire ça. Razz
avatar
Mamzelledell
*

Messages : 6
Date d'inscription : 12/10/2007
Age : 21
Localisation : Paris ?

Voir le profil de l'utilisateur http://alien132.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Petit Meutre et tasses de thés

Message  Hiroyuko le Ven 12 Oct - 19:16

Bon franchement, je suis certain que tu peux faire mieux. Il n'y a pas assez de détails, de fioritures, pas assez de descriptions, d'ambiance. Tu passes en deux secondes des événements assez importants : la présentation des personnages.

Tu essayes d'aller trop vite, c'est bien pour une ébauche, mais alors ne la poste pas encore... essaye de l'améliorer, de rajouter des choses. Et s'il te plait, met de l'ambiance.

Sinon côté français... des fautes d'orthographe, d'utilisation d'adjectif etc... et des phrases que tu porrait tourner autrement pour bien distinguer qu'il est dans un château (par moment on dirait une maison de campagne sans mur ni portes... comment il a vu la Appelfield?... enfin ça fait partie de l'ambiance que tu dois améliorer)...

P.S. désolé j'ai pas le temps de m'éterniser, j'dois aller à mon entraînement maitnenant... j'essayerai de clarifier quand je rentre.
avatar
Hiroyuko
Superman
Superman

Messages : 81
Date d'inscription : 30/09/2007
Age : 30
Localisation : Jodoigne

Voir le profil de l'utilisateur http://fantasiks-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Petit Meutre et tasses de thés

Message  Minette85 le Ven 12 Oct - 20:23

L'histoire est plutôt intéressante pour le moment. Mais étant donné que c'est un roman c'est beaucoup trop rapide ! Comme le dit Hiroyuko ça manque de détails, d'ambiance etc. Ce serait une nouvelle ça irait encore mais c'est vrai que ça se passe bien trop vite, tu ne laisses pas le temps de créer le suspens c'est dommage.

Un détail, comment ça se fait que le héros arrive au château en sachant à peine qu'il vient d'en hériter et que les déménageurs soient déjà arrivés ???

Faut retravailler tout ça mais pour le sujet, l'histoire en elle-même c'est plutôt pas mal. (En même temps c'est pas évident d'écrire un roman, surtoit à 2 !)
avatar
Minette85
Modératrice
Modératrice

Messages : 81
Date d'inscription : 01/10/2007
Age : 25
Localisation : France : Vendée ! :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Petit Meutre et tasses de thés

Message  Hiroyuko le Sam 13 Oct - 1:51

Déjà un bon point, vous avez un scénario. J'espère que vous ne vous charcuterez pas pour ça ^^ car à deux c'est plus dur de se mettre d'accord (mais plus facile de trouver les failles).

Je pense que tu peux garder ce texte (et le continuer dans le même genre) pour une ébauche des évènements principaux. Après il faut que vous étoffiez le texte (plus de détails sur les personnages, les environnements). Il faut que vous nous encadriez dans votre histoire, il faut qu'on ait envie d'y rester le plus possible. Tu essayes d'écrire tout trop vite, ce qui fait que tu ne portes pas ton attention sur les détails, mais c'est important.

Comme j'ai dit, il faut revoir parfois l'orthographe et la tournure de phrase (il faut que je relise le texte et je te dirait ce que j'en pense par MP si tu veux de mon aide).

Sinon franchement, j'aime bien la mise en place du début ("« Allo, M.Vittner, vous êtes bien arrivé ?... manque la fermeture des guillemets Wink ) Je trouve que ça débute bien comme ça. C'est après que ca devient moins bien (enfin que je trouve trop... squelettique)

Selon moi tu devrais éviter les phrases du genre : "Quelques jours après" ... remplace peut-être par : "Le temps passait et (Samuelse sentait progressivement chez lui à mesure que les jours défilaient...)" ou des phrases de ce type. Essaye de trouver des expressions, des phrases qui nourissent le texte en vocabulaire, qui le rendent plus mature et qui le fassent grossir (surtout si tu tentes le roman...)

Mais bon, saches que les critiques que je fais ne sont pas méchantes, j'essaye de te faire améliorer ton texte pour qu'après tu ais un vrai roman et que tu te dises que tu as appris quelquechose en l'écrivant (que tu en retires de l'expérience en écriture). N'oublies pas que j'ai été dans le même style d'écriture que toi quand j'étais plus jeune (enfin bon à 9 ans t'es pas forcément un super écrivain hein ^^) mais que tu ne peux que t'améliorer.

Donc pour résumer, voici les changements à faire en quelques mots (selon moi) :
  1. Mieux cerner les personnages
  2. Décrire les lieux & environnements (émotions, temps etc...)
  3. Changer la tournure de certaines phrases
  4. Vérifier l'ortoghraphe (en se souvenant que Word ne corrige pas tout... exemple : ces --> ses)


Ah ! J'oubliais, tu me redonnes l'envie d'écrire ^^

P.S. Minette85, ta question sur l'héritage n'est pas la seule présente. Depuis quand un notaire raccroche au nez ? Pourquoi des déménageurs amènent des meubles si le protagoniste ne sait pas qu'il a hérité? D'où vient Applefield ? Elle entre comme ça chez les gens ? (bon y en a peut-être d'autres, mais je vais pas tous les dire ici...)
avatar
Hiroyuko
Superman
Superman

Messages : 81
Date d'inscription : 30/09/2007
Age : 30
Localisation : Jodoigne

Voir le profil de l'utilisateur http://fantasiks-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Petit Meutre et tasses de thés

Message  Cever le Sam 13 Oct - 10:42

Alors,

D'abord commençons par les p'tits trucs qui me chiffonnent pas mal. Tu mets trop souvent des petits points "..." dans le texte. C'est plutôt utilisé en littérature à la fin d'un paragraphe pour laisser un suspence ou bien car cette personne est coupée dans son discours, les petits points sont mal employés.

Mlle Applefield est la voisine on est d'accord, mais elle rentre dans l'histoire comme de rien n'est et sans de réels détails, c'est dommage moi j'aimerai bien un peu mieux la connaître. Comme ça on peut se dire tient elle fait-ci, fait-ca et ca laisse un énorme suspence quand on connaît un peu mieux les détails de personnages. On cherche le coupable pendant tout le livre grâve à de mini détails preneurs.

Madame Yeezy, aussi, c'est pareil. Seulement madame Yeezy fait comme-ci elle était dans l'histoire depuis un moment, ce qui n'est pas le cas (peut-être à modifier ça même si c'est une sans gêne).

Dernier point : Trop de dialogues, ou bien tu laisses les dialogues mais tu les introduis mieux, "Monsieur Vitt. en prenant sa tasse de thé répondit :"

Sinon j'ai pas compris l'histoire de tableau de salle de bain, si quelqu'un pourrait m'expliquer ? Ou bien que l'auteur explique aussi simplement.

Sinon l'histoire me plait encore pas mal des le début. J'aimerai bien lire le chapitre 2, mais d'abord relire une meilleur version du chapitre 1. Agrandit le chapitre si il le faut, lire 20 lignes de plus ca ne me dérange mais alors pas du tout, surtout si l'histoire est encore mieux.


Améliore le chapitre 1 et remet le ici, et alors lâche nous le chap. 2. Ca va etre une histoire vraiment pas mal je pense
avatar
Cever
Administrateur
Administrateur

Messages : 84
Date d'inscription : 29/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.frutiparc.com/?ref=Cever

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Petit Meutre et tasses de thés

Message  Hiroyuko le Sam 13 Oct - 12:17

Si tu mets à jour ton texte, édites ton premier message (en le modifiant, et en ajoutant le chapitre 2) et postes un message pour nous dire que tu as édité. Ce sera plus facile quand le texte sera complet, on ne devra pas chercher dans toutes les pages Smile
avatar
Hiroyuko
Superman
Superman

Messages : 81
Date d'inscription : 30/09/2007
Age : 30
Localisation : Jodoigne

Voir le profil de l'utilisateur http://fantasiks-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Petit Meutre et tasses de thés

Message  Mamzelledell le Lun 15 Oct - 18:36

Merci beaucoup pour vos messages. Mon amie et moi nous donnons bientôt RDV pour corriger tout ça, et puis je vous envoie la suite original. N'hésiter pas à poster pour dire votre avis , et puis si vous aviez des idée de titres...
Au passage : Faite pas gaffes au fautes !

Bonne lecture Exclamation

Chapitre 1

Le mercredi il n’avait posé que son papier peint et continué son roman même si l’inspiration ne lui venait pas. Nous étions donc jeudi et, il fallait faire les courses car c’était bien aujourd’hui qu’Ava venait dîner. Samuel était pourtant exténué de sa journée d’hier. Venant d’être réveillé par l’alarme du premier jeudi du mois qui réveilla tout la rue des lunes et sûrement plus.
« Pffffff, ils se foutent de moi! C’est pas possible! JE VEUX DORMIR!

Sur ces paroles il se rendormit en essayant d’oublier ses problèmes du jour. Trois quarts d’heure plus tard, il se réveilla avec un sacré mal de crâne. Il prit son petit déjeuner (des œufs au bacon et du thé). Il prit une douche, s’habilla et partit en voiture au village pour faire courses.
Arrivé, il chercha tout d’abord une épicerie –pour y acheter des spaghettis, de la tomate et de la viande hachée-
En sortant de la petite épicerie du village il croisa un couple de personnes agés qu’il salua mais la petite mémé entama la conversation.

-Je m’appelle Marianne et le vieux là c’est mon mari, Emile.

-Le vieux ? De quoi tu parles j’chuis pas encore mort alors tu peux parles Ginette !

-Il adore m’appeler Ginette… Au faites, vous êtes le nouveau locataire ? demanda-t-elle curieuse.

-Oui, effectivement j’ai hérité par ma mère qui me la donné peu avant de mourir.

-Oh, vous êtes le fils du comte ? Si ce n’est pas merveilleux! s’écria le petit vieux qui sembla se réveiller.

-Le fils du comte ? Ma mère ma toujours dit que je ne suis que le fruit d’une aventure…

- Ah… C’est bien bizarre je pensais que… Bon au revoir jeune homme ! dit Charlotte

- Euh oui au revoir…

Pourquoi s’était-elle si pressée ? Ai-je dit quelque chose de travers, pensa t-il.

Il se rendit compte qu’il n’avait toujours pas trouvé de dessert pour ce soir, il tourna la tête et aperçu dans l’épicerie des pots de crème au chocolat.

- J’aimerais de la crème au chocolat s’il vous plait.

- C’est fait maison! Dit une vieille dame aux joues bien rondes.

- Trois pots s’il vous plait!

Elle lui tendit trois pots de glace au chocolat.

- Dites, vous, j’vous ai jamais vus traîner ici vous!

- Je viens d’emménager rue des Lunes y’a deux jours. En fait je suis dans le château au 32 grâce à ma mère.

- Ah... vous savez vous devriez pas y rester... Y’parait qu’il est hanté... Par l’esprit d’un fantôme, d’un vieux comte j’crois...

- Je ne crois pas aux fantômes. Bonne journée!

Qu’est ce qu’ils avaient tous ce matin à la fin ?


Un qui me sort que je suis le fils d’un comte et maintenant y faudrait qu’il hante ma baraque ! Il faut vraiment que je voie Ava.
Pour l’instant c’était la seule personne à qui il pouvait faire confiance. Il rentra chez lui et se mit à la cuisine tout en relisant son fax mystérieux. Le repas prêt il n’attendait que Ava pour manger. Il se mis à son ordinateur et commença à écrire.


Ava était arrivée. Samuel ne savait pas s’il fallait la complimenter sur sa tenue ou ne rien dire. Car aujourd’hui elle était particulièrement belle, elle avait lâché ses beaux cheveux bruns et mis une belle robe blanche. Finalement, il opta pour la complimenter. Ils s’assirent à table où furent servis divers plats. Samuel lui demanda quelle couleur choisir pour sa salle de bain entre rose et bleu. Elle lui répondit tout naturellement que le rose était plus romantique. Il se dit que les femmes étaient toutes mordues du romantique, toute les femmes se ressemblaient et malheureusement Mlle Yeezy aussi de toute évidence. C’est alors qu’elle renversa le plat à salade, elle se pencha pour le ramasser... Et la main de Ava toucha celle de notre gentleman anglais qui fut si surpris qu’il la retira aussitôt. Ava présenta ses excuses

puis lui annonça :

- Au fait, c’est quoi cette histoire avec Helena Yeezy ? Elle est quand même venue m’insulter grossièrement cet après-midi ! Vous lui avez dit qu’on sortait ensemble ?!

- Non ! Elle m’a demandé si je pouvais l’inviter à dîner aujourd’hui !

Elle éclata de rire et il la suivit d’un rire sonore. Elle me dit que tout était normal et qu’elle draguait tous les hommes du quartier. Samuel sourit ça ne l’étonnait pas d’elle vu comment elle était maquillée! Il lui raconta en détail tout ce qui c’était passé avant-hier, le thé etc.
Après leur petite discutions sur Helena Yeezy, il lui montra le fax qu’il avait reçu le jour même. Mais elle ne réagit pas comme il le pensait c’est à dire lui poser




un tas de question car elle devint blême comme si elle devenait malade en voyant ce
fax.

- Voyons Samuel! Vous n’êtes pas sérieux! Vous croyez à ces conneries?

- Non! Bien sûr que non! Je n’y crois pas du tout. Ce ne sont que des bêtises, mais je tenais à vous les montrer. Qui a mon numéro de fax? Personne. Même pas vous je ne vous l’ai pas encore donné.

- C’est sûr...

Samuel partit dans la cuisine pour chercher le dessert. Il se souvint alors de ces fameuses rencontres, Marianne et Emile, qui ont prétendu qu’il était le fils d’un comte.
Il posa les crèmes aux chocolats sur la table et Ava s’enthousiasma. Puis il lui dit :



- Au fait avez-vous entendu parler d’un comte dans la région ?

- Avant, ce château appartenait au comte de Malvauge je crois qu’il s’appelait Victor, mais je n’en sais pas plus. Mais pourquoi me demandez-vous ça ?

- C’est Charles et Charlotte au 32 de la rue des chats rouges, qui croyais que j’étais issu de la branche des Malvauge !

Elle fit une sorte de grimace qui le fit sourire et ajouta :

- Faut pas les écouter ceux là, sont complètement gagas.
*
* *






Le dîner terminé, la table débarrassée, Samuel invita Ava pour lui montrer ses travaux au deuxième étage.
Il lui montra les couleurs de ses papiers peints et les travaux qu’il avait fait ces derniers jours. Ava y prêta très attention comme si les papiers peints de Samuel se révélaient être un vrai trésor. Alors qu’elle donnait son avis sur la couleur des murs de la chambre d’ami, un bruit assourdissant couvrit la douce voix de Mlle Applefield.
Ava et Samuel dévalèrent l’escalier du plus vite qu’ils purent. Arrivés en bas, ils constatèrent avec surprise que rien n’avait bougé et qu’il y avait eu effraction. Samuel dit alors :

- Vous feriez mieux de partir, il se fait tard et la personne qui a fait ça peut encore être ici.





- Oui vous avez sûrement raison... Je pars me barricader chez moi. Merci pour le dîner c’était super. A bientôt !

Il referma la porte derrière elle. C’est vrai quelle était belle ! Il ce souvint alors de ces paroles : Appelez moi Ava. Sinon, j’ai l’impression de passer pour une femme mariée et d’avoir dix ans de plus !
C’est vrai, elle n’était pas mariée... Il repoussa ses pensées et se mit à chercher le visiteur inconnu.
Il était sans doute partit, car un quart d’heure de recherche, il ne l’avait pas trouvé. Il c’était sûrement enfuit depuis longtemps ou, il n’était jamais entré.
Il regarda machinalement par terre pour voir si l’individu avait laissé quoi que ce soit, ce qui est totalement irréaliste. Non, il n’avait rien laissé. Une fois sa conscience soulagée, Samuel enleva la nappe pour la secouée et la mètre à la machine à laver. En enlevant la nappe, il vît un vulgaire papier blanc qu’il examina avant de le jeter. Il eu du mal à lire l’écriture illisible dont la lettre était couverte.

Que fais-tu avec elle? Éloigne toi d’elle! Tu es en danger!
Je ne te veux que du bien...



C’était donc ça... La personne qui était passé par la fenêtre était aussi celui qui lui avait envoyé le fax. Mais, il fallait le joindre ou, lui parler. Peut-être fallait t-il lui laisser un mot dans le salon pour lui poser deux ou trois questions sur ses messages inexplicables? En tout cas, c'est ce qu'il fût. Il laissa alors ce message:

De qui parle-tu, qui es tu? Qui est cette femme dangereuse dont tu parles? Répond moi, manifeste toi.
Qui est-tu?

Il pensa qu’il comprendrai. Il regarda alors sa montre qui indiqua 1h23. Il se dit qu’il était tant de dormir. Samuel se prépara un thé et alla dormir.

avatar
Mamzelledell
*

Messages : 6
Date d'inscription : 12/10/2007
Age : 21
Localisation : Paris ?

Voir le profil de l'utilisateur http://alien132.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Petit Meutre et tasses de thés

Message  Cever le Dim 21 Oct - 17:42

Je comprends pas le tout petit paragraphe de début. Il se réveil ?

Charlotte c'est la vieille ? Car tu l'appels Ginettes, c'est mal expliqué. Précise bien qu'elle s'appel Charlotte, et que le vieux l'appel Ginettes car il lui fait une blague etc.

Langage trop familier, ca ne fait plus sérieux à un moment. Quand on écrit, on écrit pour tout le monde, de tout origine, si tu mets des mots personnels, il arrive à ce moment là qu'une personne ne comprendra pas car justement c'est trop familié.

Problème d'orthogrpahe, j'ai trouvé pas mal de fautes quand même (plus de 30 au moins).

Le "Du romantique" ne se dit pas, Du romantisme ou de l'art reomantique mais pas 'du romantique'.





C'est tout pour le moment, je relirai une dexième fois voir ce qu'il y a d'autres.
avatar
Cever
Administrateur
Administrateur

Messages : 84
Date d'inscription : 29/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.frutiparc.com/?ref=Cever

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Petit Meutre et tasses de thés

Message  Mamzelledell le Mer 19 Déc - 19:43

J'ai pas specialement le temps d'ecrire sur s'roman mais après les vacances de Fevrier y sera surement terminé. Car je vais être en vac avec ma copine avec qui j'écris le texte. J'envoie quand même le 3ème pour metre un peu de news...

Chapitre 2

Samuel s'habilla en repenssant à sa journée d'hier, le diner avec Ava mais surtout; à la personne mysterieuse qui lui laissait ces longt messages. Que lui voulait-il ? Ce qu'y le torturait le plus était la personne dont il fallait se méfier. Il ne savait ou donner de la tête. Mlle Yeezy... Charlotte? Pour l'instant c'était les seuls femmes envisagable car, Ava n'avait surement rien à faire dans cette histoire. Il déçida alors pour en savoir plus de leur rendre visite et essayer à tout pris de trouver un objet ou autre qui pourrait lui nuire dans les maisons de ces voisins. Mais avant tout il se leva et pensa qu'il ferait mieux d'alla voir Ava pour savoir si tout c'était bien passé après la soirée d'hier soir. Il prit son petit déjeuner très pensifs et énérver car cette histoire commençais a lui taper sur les nerfs. Samuel sortit mais rentra aussi tôt pour enfilez un sweet car, malheuresement, il fesait bien froid pour un début de juin. Il traversa la rue lentement puis sonna à la porte bleu turquoise de la jolie brune. Il attendit peu de temps pour que Ava lui ouvre. Il resonnait dans la maison une etrange musique. Ava lui ouvrit, et le pria d'entrer.

<< Salut...

- Hey. Ca va?

- Mouai... J'ai mal a la tête

- Tu veux un medoc? C'est contre le mal de tête.

- Nan c'est bon.

- T'es pas très causante. C'est ton mal de tête ou...

- Non, c'est pas ça. J'ai passé une super mauvaise nuit avec ces histoires d'infraction j'ai pas pû fermer l'oeil de la nuit!

- Oh ! Vraiment désolé de t'avoir impliquer dans tout ça.

Elle poussa une sorte de grognement pour dire que ça l'avait derangé, enfin d'après lui. Samuel se depecha de finir sa tasse de thé dit aurevoir et fila car il sentait bien que Ava n'était pas d'humeur à bavarder. Il se mit au travail car cela fesait bien longtemps qu'il n'avait pas bosser et que donc, son roman n'avancait pas. L'inspiration ne lui venait pas. Il decida alors d'aller ce coucher. Qui sais, après un petit somme peut-être qu'il aurait plus d'idée. En tout cas il dormit pronfondement pendant 2 bonnes heures en oubliant de ce metre quelque chose sur la dent. Les rues devaient surement être deserte car Samuel a qui n'appartenais pas un someille très lourd ne fut pas reveiller par les bruits de la ville... mais par d'autre... C'est le telephone qui fit sortir Samuel de son lit, plutôt brutallement.
avatar
Mamzelledell
*

Messages : 6
Date d'inscription : 12/10/2007
Age : 21
Localisation : Paris ?

Voir le profil de l'utilisateur http://alien132.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Petit Meutre et tasses de thés

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum